Juste un Clou

Percutant, hors norme, le bracelet Juste un Clou inspire des artistes digitaux.

C’est au sein de cette plateforme créative que Cartier a sélectionné des artistes plébiscités par des milliers de followers dont les performances, des plus iconoclastes aux plus poétiques, résonnent avec la vitalité rock de Juste un Clou. Photographes, peintres, vidéastes, plasticiens, tous, ont disposé d’une totale carte blanche pour interpréter Juste un Clou de Cartier. Une collaboration libre qui donne lieu à des images ultra signées, graphiques, romantiques, décalées, en provenance de Dubaï, Londres, Paris, Berlin, New York, Shanghai ou Hong Kong.

 

 

Judith Supine

Judith Supine

BIOGRAPHIE
Judith Supine est un artiste qui vit et travaille dans le quartier de Brooklyn, à New York. Il a prononcé son premier mot un mois après son dix-septième anniversaire. Avant, il ne parvenait pas à articuler et ne pouvait s’exprimer que par grognements et couinements. Pour communiquer avec sa famille, Supine faisait des dessins. Sa mère les a tous conservés, preuve qu’elle est vraiment une personne exceptionnelle. Pour créer ses œuvres, Judith Supine utilise des matériaux disponibles gratuitement, ou très peu chers : scalpel, colle en tube et peinture bon marché. Il trouve ces magazines dans les poubelles, les bibliothèques, les salles d’attente des cabinets dentaires ou encore la collection de magazines de sa petite sœur.

APPROCHE DU PROJET JUSTE UN CLOU
Je traversais le pont de Williamsburg tous les matins. Je rêvais d'installer une sculpture Juste un Clou au sommet de l'un des pylônes. Je voulais créer des petits univers magiques.

ANECDOTE/HISTOIRE CONCERNANT LEUR TRAVAIL
J’ai créé une sculpture flottante de mon père portant un bikini. J’ai plongé dans l’East River vers midi un dimanche pour l’installer. Mon frère tenait la corde qui me raccrochait à la terre ferme. Il l’a lâchée et le courant m’a emporté.

DÉFINIR JUSTE UN CLOU EN UN MOT
Puissance

 

 

CURTIS KULIG

Curtis Kulig

BIOGRAPHIE
Curtis Kulig est un artiste qui vit et travaille à New York. Il y a dix ans, sa supplication personnelle empreinte de futilité et d'ironie, « Love Me » (« Aimez-moi »), a commencé à s’intégrer au tissu urbain. Son public fidèle s’est employé à réinsuffler à cette déclaration un certain optimisme. Dans son studio, il réalise des peintures et des dessins par séries pour explorer ses vulnérabilités émotionnelles.

APPROCHE DU PROJET JUSTE UN CLOU
Juste un Clou de Cartier est né à New York dans les années 1970. Une époque résolument impulsive et sauvage où les choses ordinaires pouvaient devenir complètement extravagantes. Il suffit de demander aux personnes qui ont visité l’atelier de Warhol ou le Studio 54. Je voulais choisir des mots qui reflètent cette époque tout en restant d’actualité, et mettre au centre ce bijou chargé d’émotions qui viendrait remplacer la lettre O. Le O est rond, inclusif. Il se prête particulièrement bien à ce projet. Pour moi, ce sont bien plus que des mots. Ce que j’aime, c’est ce trait en mouvement qui semble inarrêtable.

ANECDOTE/HISTOIRE CONCERNANT LEUR TRAVAIL
Je réalise beaucoup de petits films. En parallèle de ce projet, j’ai associé des vidéos tournées sur des chantiers à de la musique classique. C'est sans doute le motif du clou qui m’a inspiré.

DÉFINIR JUSTE UN CLOU EN UN MOT
Éternité

 

 

Molly Catherine Scannell

Molly Catherine Scannell

BIOGRAPHIE
Discrète, je passe mon temps à observer en secret le monde qui tourne autour de moi, avec curiosité et un grand sourire. Tout ce que je fais est motivé par la passion et le désir. Ce sont mes sources d'inspiration indispensables.

APPROCHE DU PROJET JUSTE UN CLOU
Ce que je préfère dans la création, c’est le processus. De loin. Par exemple, j’adore feuilleter des magazines, lire des blogs, parcourir Pinterest, prendre des notes sur ce que j’aime. Travailler avec Cartier m’a permis de me remettre en question comme jamais. Le message de la ligne Juste Un Clou était original et honnête. C'est le genre de travail que j’aime faire. « Ce qu’on doit retenir de ce bracelet unique, c’est que Juste Un Clou est bien plus qu'un produit : c’est un état d’esprit, c’est quelque chose que l'on désire, qui fait partie de soi. » Comment ne pas être enthousiaste ?

ANECDOTE/HISTOIRE CONCERNANT LEUR TRAVAIL
Comme pour les étrangers familiers, retirer l’identité dans l’art permet de raconter une histoire à plus grande échelle, ou à un niveau complètement différent.

DÉFINIR JUSTE UN CLOU EN UN MOT
Transformation

 

 

Andrew Westermann

Andrew Westermann

BIOGRAPHIE
Artiste basé à Cologne et ancien mannequin international, Andrew a énormément appris sur l’art et la beauté tout au long de sa carrière dans la mode. Ses œuvres uniques sont à la fois le reflet de ses voyages, de sa fascination pour la mort et de sa vision romantique de la vie. Des thèmes qui se traduisent par une simplicité élégante, le motif récurrent du crâne, des poèmes et des couleurs contrastées.

APPROCHE DU PROJET JUSTE UN CLOU
Pour moi, Cartier est le symbole de l’élégance, de la sophistication et de l’exclusivité. Le plus difficile, mais aussi le plus intéressant dans ce partenariat, est le mariage entre ces idéaux et les miens. Les associer pour qu'ils se complètent sans se comparer. Rehausser les beaux objets d'une touche d’élégance et de couleur or. Ajouter le rouge sombre et mystérieux qui représente Cartier à mes squelettes signature. Dans ma vision romantique du monde, je perçois les êtres humains comme un mélange d'os, d’amour et de larmes. Ce sont les seules choses que nous avons tous en commun.

ANECDOTE/HISTOIRE CONCERNANT LEUR TRAVAIL
Si on ne veut pas être oublié, il faut laisser au monde bien plus que son squelette.

DÉFINIR JUSTE UN CLOU EN UN MOT
Immortel

 

 

 

MELODI MEADOWS

Melodi Meadows

BIOGRAPHIE
Melodi Meadows a grandi dans une ferme en périphérie de Dallas, au Texas, avec ses trois frères et sœurs aînés. Leslie, sa mère, véritable hippie de l’époque, faisait l’école à la maison pour ses quatre enfants, ce qui a permis à Melodi de développer son imagination et de trouver très jeune son véritable amour : l’art. Quand elle était enfant, Melodi passait ses journées avec un appareil photo jetable, des crayons et des feuilles pour dessiner, et de quoi réinventer les vêtements que sa mère lui avait achetés. À 17 ans, Melodi est entrée dans une école de mode et s’est mise à explorer l’art à travers les vêtements. Si elle aimait la mode, elle a rapidement compris qu’elle ne voulait pas être créatrice. À 19 ans, elle a entamé des études de dessin et de peinture à l’Université de North Texas. C'est là qu’elle a pu s’épanouir. Pendant quatre ans, elle a complètement cédé à sa folie créatrice. Dévorée par la passion, elle a fait sa propre introspection pour explorer des idées et des expériences sous diverses formes artistiques et étudier la complexité des émotions humaines qu’elles font naître. Au cours de sa dernière année d’université, à l’âge de 22 ans, elle a rencontré le jeune photographe Asher Moss, alors en pleine promotion de son livre Miss Lonely. Elle dirait que ce fut le coup de foudre. L’année suivante, ils sont partis en voyage pendant un mois et ont déménagé sur la côte ouest des États-Unis. C'est en Californie qu’ils se sont sentis chez eux. Asher, désormais célèbre photographe, est devenu le mentor de Melodi quand elle a décidé de tenter une nouvelle aventure dans le domaine de la photographie et de la direction artistique. Elle collabore aujourd'hui avec de grandes marques internationales ainsi qu’avec des sociétés plus petites au niveau local et national.

APPROCHE DU PROJET JUSTE UN CLOU
Quand Cartier m’a contactée pour le projet Juste Un Clou, j’ai tout de suite senti une connexion. Inspiré par les années 1970, une époque qui a vu naître certains des artistes les plus influents à ce jour, ce bracelet incarne un état d’esprit qui est devenu le mien quand j’étais jeune. Je me suis tournée vers les artistes de l’époque dont je collectionnais toute la discographie, les livres et les créations depuis mes 14 ans. Je me suis replongée dans leurs témoignages d'une époque où ils pouvaient jouir d'une vraie liberté. Des instants qui semblent trop beaux pour être vrais. Je m’imaginais avec eux, usant de tous mes sens pour mieux comprendre les images et les mots qui m’entouraient. Parfois, j’avais l’impression d’être assise sur un canapé à côté de Keith Richards qui jouait « Just My Imagination (Running Away with Me) ». Dès que j’ai réussi à entrer dans l’esprit de Juste Un Clou, j’ai commencé à dessiner et à faire des collages d'images qui inspiraient ces mêmes sentiments en moi. Une histoire visuelle sensuelle et avant-gardiste autour de l’individu sauvage et indépendant qui ne pense qu'à la liberté.

ANECDOTE/HISTOIRE CONCERNANT LEUR TRAVAIL
Trouver le bon modèle est la clé du puzzle. Dans l'industrie de la mode, je suis entourée de nombreux individus talentueux, mais je cherchais quelqu'un qui ne s’était jamais excusé d’être ce qu’il ou elle était. Je me suis souvenue d'une jeune femme avec laquelle j’avais travaillé à New York, Kaiman Kazazian. La façon dont elle buvait son verre de vin, dont elle agitait ses longs cheveux noirs pour regarder par-dessus son épaule en disait long. Elle faisait sensation dès qu’elle entrait dans une pièce et je savais qu’elle serait parfaite pour ce projet.

DÉFINIR JUSTE UN CLOU EN UN MOT
Manifestation

 

 

Chen Bingdai

Chen Bingdai

BIOGRAPHIE
Photographe indépendant basé à Hangzhou en Chine, Chen Bingdai a étudié la conception industrielle à l'université, où il a finalement développé une passion pour la photographie.

La simplicité et la composition minimaliste de ses œuvres sont en grande partie inspirées par la peinture chinoise traditionnelle.

La plupart du temps, il photographie ses amis et la ville dans laquelle il réside. Il aime s'inspirer des gens qui l’entourent.

APPROCHE DU PROJET JUSTE UN CLOU
La série Juste Un Clou est très libératrice. Elle n’a aucune limite. Elle est à la fois très conceptuelle et très concrète.

Je souhaite réaliser une série de photographies simples et conceptuelles. Mes œuvres seront soigneusement composées de mains et de produits Juste Un Clou, tout en laissant au public l’espace nécessaire pour imaginer l’histoire qui se cache derrière la scène : est-ce que les mains/objets interagissent avec la nature (lumières, ombres, plantes) ou avec l’humain (le sujet, ou d’autres personnes) ? Grâce à ce processus, j’espère transmettre l’esprit libéré de Juste Un Clou, le fait que tout est toujours ouvert à l'interprétation.

Esthétiquement, les photos seront sous-saturées et sous-exposées pour ajouter une ambiance / tonalité sombre. Je compte utiliser beaucoup d’espaces négatifs pour équilibrer les objets positionnés / posés naturellement et attirer le regard du public sur le produit et sa personnalité expérimentale et audacieuse.

DÉFINIR JUSTE UN CLOU EN UN MOT
Original

 

 

Xiao Han

Xiao Han

BIOGRAPHIE
Je m’appelle Xiao Han et je suis enseignant en science politique et photographe à mi-temps. Je suis né et j’ai grandi à Shanghai. Ce sont deux rôles que j’ai l'impression de remplir facilement, sans difficulté. Mon identité de professeur de science politique me permet de créer des œuvres visuelles de qualité. Mon style est simple mais percutant, ce qui m’a permis de rassembler plus de 62 000 fans sur Instagram.

APPROCHE DU PROJET JUSTE UN CLOU
Pour moi, Juste Un Clou est plus qu'un simple produit : c’est un produit qui raconte des histoires. Je souhaite utiliser quatre images pour représenter Juste Un Clou autour de quatre thèmes : Keep Moving (Toujours en mouvement), Be Wild (Être sauvage), No More Hiding (Ne plus se cacher) et Be Loved (Être aimé). Je souhaite collaborer avec Cartier pour proposer une image de Juste Un Clou empreinte d’une énergie positive.

ANECDOTE/HISTOIRE CONCERNANT LEUR TRAVAIL
La météo imprévisible de Shanghai m’a donné du fil à retordre pour produire ces œuvres. Il n’y a eu que deux jours de soleil en un mois. Je me levais le matin, j’ouvrais les volets et, s'il y avait du soleil, je sortais prendre des photos. Mon processus de création dépend de la météo, ce qui peut être décourageant, mais au moins j’ai appris à m’adapter.

DÉFINIR JUSTE UN CLOU EN UN MOT
Narration – Juste Un Clou permet de créer un souvenir personnel, une impression d’existence.

 

 

CHO GI SEOK

Cho Gi Seok

BIOGRAPHIE
Cho Gi Seok est né en 1992. Il vit à Séoul, en Corée du Sud.
Ses œuvres mêlent différents arts, de la photographie au graphisme en passant par la création d’objets.

APPROCHE DU PROJET JUSTE UN CLOU
Juste Un Clou est une collection avant-gardiste parce qu’elle transforme un objet ordinaire en bijou précieux. En recourbant le clou, Cartier réunit en un même point ses deux extrémités, qui n’étaient pas faites pour se rencontrer. Mon travail évoque un concept identique, ces choses qui habituellement ne se rencontrent jamais, comme le début et la fin.

ANECDOTE/HISTOIRE CONCERNANT LEUR TRAVAIL
J’ai eu la chance d’exposer mes œuvres lors de l’événement de pré-lancement de Panthère de Cartier à Séoul. Une occasion et un public exceptionnels !

DÉFINIR JUSTE UN CLOU EN UN MOT
Coexistence